QUESTION par Sylvie (Montréal, Canada)

«Je parle au téléphone plusieurs fois par semaine avec une ancienne camarade de travail qui me confie en continu tous ses tracas et me tient en haleine quelquefois pendant des heures avec ses insuccès répétés dans la vie.»

«Mes conseils n’y changent rien et à mesure que j’avance en prise de conscience, je me rends compte que cette amie est de plus en plus lourde pour moi et que je suis souvent fatiguée après avoir raccroché.»

«J’aime bien cette personne. Elle est gentille et je ne veux pas la blesser. Nous avons un lien de longue date ensemble.»

«Comment m’y prendre pour sortir de cette impasse où je me perds en quelque sorte dans une relation qui ne semble aller nulle part?»


PIERRE-LUC :

De toute évidence, vous survivez actuellement au mieux de vos capacités dans une relation qui est devenue affaiblissante et toxique pour vous.

Au plan psychologique, vous souhaitez être gentille et ne pas blesser si vous intervenez pour rétablir votre équilibre. Vous êtes ainsi prisonnière d’une fausse manifestation d’amour qui contrevient à l’un des fondements de l’amour réel: celui d’être en équilibre et en puissance soi-même pour être en mesure de bien le rayonner à autrui.

Derrière cette paralysie d’action amenée par la fausse gentillesse, il n’est pas difficile de déceler une série de craintes qui sont championnes à saper rapidement l’énergie de quelqu’un: la peur de déplaire, la peur de se sentir coupable et fondamentalement à l’origine: la peur de perdre.

Ces failles de l’être humain sont d’ailleurs bien connues des forces qui s’opposent à sa montée en puissance et à l’évolution de sa conscience.

En d’autres mots, en hésitant à agir comme vous savez très bien que vous devez le faire, vous fragilisez à la fois vos fondations psychologiques et votre développement psychique au détriment de votre élévation vibratoire. Voyez comme votre taux vibratoire (que je sais être normalement assez haut) est affaibli, non seulement lorsque vous parlez à cette personne au téléphone mais même dans la saveur à la fois craintive et presque impuissante qui tend à imprégner le texte de votre message.

Je suis heureux d’accueillir votre question mais vous constaterez que je ne vous encourage pas beaucoup à tergiverser et à mettre en péril l’établissement déjà bien amorcé des fondations de votre esprit, cet esprit de haut niveau énergétique qui dépasse l’intellect hésitant du petit moi.

Donc, pour se sortir de pareil mauvais pas, il faut d’abord reconnaître qu’il y a mauvais pas, pour l’esprit notamment, et que la relation en question doit être dégagée, transformée, sinon éliminée. Il n’y a pas de tergiversation, ni de réflexion, ni même de gentillesse dans les mondes de l’esprit. Seule la volonté dans ce cas compte pour rétablir drastiquement les conditions qui permettront le passage des deux autres paramètres du triangle énergétique: l’amour réel et l’intelligence réelle.

Pour vous aider à démarrer votre mouvement de changement (parce que je sais que vous le ferez), demandez à cette personne si elle est satisfaite de votre relation actuelle. Et déjà à partir de sa réponse, verbale ou émotive, vous aurez un incitatif incontournable à proposer une transformation ou à vous éloigner rapidement de ce qui n’est plus nécessaire à votre vie évolutive.

À titre de suggestion, vous pourriez aborder concrètement votre intervention par des phrases classiques comme «J’ai bien réfléchi…» ou «Je ne suis plus comme avant…»

Dans tous les cas, je vous incite à prendre le risque et à casser très drastiquement cette peur de perdre qui vous limite, à l’image de la très grande majorité des humains d’ailleurs.