Un nouvel arrivant dans le réseau de partenaires

Aujourd’hui je vous présente un texte à mon avis intéressant par sa nouveauté et la créativité de sa terminologie, extrait d’une page du tout récent blog de Kevin Chevalier «Éclair de mots» et intitulé «La Néo-Psychologie».

Le blog lui-même dans son ensemble peut être stimulant à visiter, notamment la rubrique «Abécédaire du Plus-Que-Mental» à travers laquelle, c’est le moins que l’on puisse dire, l’auteur ne se prend de toute évidence pas trop au sérieux avec sa conscience et son intelligence.


LA NÉO-PSYCHOLOGIE

Qu’est-ce que la Néo-Psychologie ?

La Néo-Psychologie est une science novatrice dans le domaine de l’étude de l’humain et sa réalité.

Cette science n’est basée sur aucun fondement historique établie par l’Homme jusqu’à aujourd’hui, quel que soit le domaine qu’elle se décide d’aborder.


Origines

La Néo-Psychologie n’est pas l’œuvre du mental humain tel que celui-ci est appréhendé par la Psychologie classique, ou Proto-Psychologie. Elle tire son savoir d’une source qui peut être qualifiée d’extra-humaine, ou extra-mentale, bien qu’intrinsèquement lié à l’Homme.

Cette science n’a rien de mystérieux dans sa nature, sa fonction et sa manifestation pour la personne qui en supporte l’expression, dans la mesure où cette personne est capable d’être instruite à son sujet par cette science elle-même.


Nature

La Néo-Psychologie est avant tout une forme, un terme qui sert de support à une réalité intellectuellement insaisissable. Sa nature réelle peut être appréhendée comme étant une énergie vitale libre, instantanée et créatrice, se véhiculant elle-même par vibration vers le mental de l’Homme. Cette énergie est en elle-même extra-mentale et extra-universelle.


Fonction

Cette science peut être très sommairement approchée comme ayant une fonction évolutive, améliorative, expansatrice ou encore libératrice de ce que l’Homme appelle la conscience. Ceci ne peut définir exactement la fonction de cette énergie en ce sens qu’elle est elle-même la conscience dont l’Homme bénéficie, dans la mesure où il devient capable d’en capter la fréquence, entrant alors enfin dans les prémices d’un contact valable et non définitif avec sa conscience réelle.


Manifestation

L’énergie qui anime la Néo-psychologie et en permet le développement se manifeste à travers les individus capable d’en supporter la puissance vibratoire. Ceci n’exclue personne et deviendra éventuellement le devenir de chacun, selon le temps personnel qui correspond à ce genre de contact vibratoire.


Une science impersonnelle

Ainsi, la Néo-psychologie ne peut être la propriété de personne et peut être vue comme une science universelle descendant sur la planète pour établir ou marquer le passage de l’Homme à une nouvelle réalité, infiniment Procréactive.

Cette réalité étant infinie dans sa nature et créatrice dans son expression ne peut connaître de définition arrêtée et doit être considérée comme impersonnelle, surtout par ceux qui en font l’expérience en tant que support et manifestant. Ainsi peut-elle d’ailleurs se reconnaître et être discernée par ceux qui entreront en contact avec, quel que soit le matériel affirmant en être l’expression, tel que ce blog qui peut être lu avec curiosité, intérêt, plaisir éventuellement, mais surtout avec discernement, intelligence et un esprit critique pour ne faire d’aucun écrit une croyance ou une nouvelle vérité.


De la réalité au Réel

Pour mettre un point à ce préambule sur la Néo-psychologie, il convient de l’appréhender sur ce blog comme un outil d’étude de tout ce que l’humanité a aujourd’hui à sa disposition, comme tout ce qui la représente et la constitue. Cela pour ouvrir le plus possible les portes encore verrouillées de certaines réalités et accéder au Réel, prologue de la Vie.

A chacun d’ouvrir sa propre porte.

(Kévin)


PIERRE-LUC

ME REJOINDRE

CHAÎNE YOUTUBE

COACHING PERSONNEL

L’importance du coaching personnel

QUESTION par Raphaël S. (Granby, Canada)

Dans tes articles et tes vidéos YouTube, tu mets beaucoup l’accent sur le «coaching» dans le travail que tu fais avec les gens en développement supramental. Personnellement, je n’adore pas le terme «coaching» qui est devenu dans les dernières années très galvaudé et apprêté à toutes sortes de sauces, pas toutes très gastronomiques d’ailleurs.

En plus, je me demande si ce service est vraiment nécessaire pour faciliter l’évolution supramentale d’un individu, sachant que le processus est téléguidé par en-haut quoi qu’il arrive et que l’égo n’a rien à faire d’autre que de devenir totalement neutre dans le processus.

Merci de considérer ma provocante question et de répondre à mes angoisses existentielles sur le sujet…

PIERRE-LUC:

Cher Raphaël, je reconnais bien là ton esprit aiguisé, un peu moqueur et légèrement provocateur, à l’image de celui du jeune voisin qui veut t’entraîner dans une compétition amicale au terrain de jeu pour déterminer qui frappera la balle le plus loin, toi le vieux ou lui le jeune. Je ris dans ma barbe.

Pour répondre à ta question, je te signale d’abord, comme tu l’as sans doute remarqué, qu’un grand nombre de gens qui parlent du supramental, en privé ou en public, ne vivent pas un supramental réel, un supramental réellement intégré à leur conscience et immédiatement détectable dans la pulsation de leur parole ou de leurs actions de vie.

Lire la suite de « L’importance du coaching personnel »

Les fêtes et le monde astral

QUESTION par Mélanie (Joliette, Canada)

Quels sont les dangers pour une personne en cheminement vibratoire de participer à diverses fêtes familiales ou sociales comme les rencontres de Noël ou du Nouvel An, à mon avis très soumises dans leur nature et leur déroulement aux lois et aux influences des mondes astraux ?

PIERRE-LUC:

Il y a une nette différence entre se perdre dans un contexte vibratoire particulier, les fêtes collectives par exemple, et se servir de certains éléments d’une ambiance festive pour se détendre l’esprit, relaxer son affectif et régénérer son corps, notamment de par les humeurs joyeuses et sautillantes qui peuvent imprégner ces rencontres lorsqu’elles sont réussies. C’est à dire lorsqu’on a pris les précautions essentielles pour qu’elles soient bien réussies.  

Lire la suite de « Les fêtes et le monde astral »

La névrose du supramental

QUESTION par Imogène (Laval, Canada)

Merci de ton travail. Tes publications sont bien intéressantes. Mais somme toute, j’aimerais savoir quelle est, selon toi, la meilleure chose à faire pour avancer plus rapidement dans le supramental.

PIERRE-LUC:

RIEN ! RIEN ! RIEN ! RIEN !

J’ai un grand nombre de questions qui me sont posées chaque semaine sur ce sujet-là. Les gens sont pressés, comme ils le sont en général dans leur vie quotidienne terrestre. Ils se névrosent à se questionner et à se pousser dans le derrière pour avancer plus vite dans le processus supramental. Ils poussent ou tirent sur l’eau du fleuve pour la faire couler plus vite.

Lire la suite de « La névrose du supramental »

L’art de gaspiller sa vibration

Peu de gens savent qu’ils sont fondamentalement porteurs d’une vibration originelle qui est le pilier de leur existence en tant qu’êtres terrestres, qui les définit comme individus uniques et qui doit sans cesse aller en s’élevant au cours de leur parcours universel, donc bien au-delà de la mort du corps actuel.

Et de ces gens, peu sont suffisamment conscients qu’ils doivent non seulement laisser se développer naturellement ce trésor vibratoire mais aussi le protéger férocement contre tout ce qui peut se dresser contre lui pour le gaspiller, l’affaiblir, et potentiellement le réduire à l’état de légume cosmique.


Prenons par exemple le cas d’une personne qui n’a pas encore trouvé son identité et qui se laisse croupir dans des situations de travail, de couple ou de relations sociales qui la mettent continuellement en souffrance.

Cette souffrance, elle essaiera alors de l’endurer, de la rationaliser, de la nier, de l’oublier, en adoptant par exemple plus ou moins consciemment un personnage social de gentillesse ou de conformisme à l’excès, au travail comme ailleurs, baissant la tête devant la guillotine des exigences, des habitudes, des lieux communs et des dominations de toutes sortes qui ne manqueront pas de vouloir l’envelopper.

Ou au contraire elle s’acharnera alors à déployer dans toutes ses interactions une énergie de fureur constante qui l’épuisera petit à petit et la privera des joies amenées par des relations saines et une créativité bien assumée .

Qu’arrive-t-il alors de sa vibration ?

Lire la suite de « L’art de gaspiller sa vibration »

Supramental et certitude

QUESTION par Lena (Cavaillon, France)

Bonjour Pierre Luc, je suis très heureuse d’avoir découvert ton site et j’y ai trouvé beaucoup de réponses à mes questionnements.

Peut-on avoir quelques signes qui prouveraient que le supramental fonctionne de la manière dont on il est décrit, tel que tu en parles, tel qu’en ont parlé Bernard et d’autres ?

PIERRE-LUC:

Je réponds à ta question en utilisant le «tu», comme tu le fais d’emblée, à la québécoise.

Et pour changer un peu la forme de mes articles habituels, je pose ta question directement à mon propre canal psychique, ou si tu préfères, ma source ou mon double systémique dont je te résume la réponse :

«La dame, elle est très éveillée et dispose d’une conscience très avancée. Elle a déjà en elle les prémisses actives d’une conscience supramentale.»

«Mais elle doute, elle n’est pas sûre, et elle cherche des signes à l’extérieur d’elle-même. Des signes qui n’existent pas de façon absolue, en tout cas pas aux yeux du commun des mortels.»

Lire la suite de « Supramental et certitude »

Autisme et supramental

QUESTION par «Ajusteur» (Québec, Canada)

Suite à une expérience personnelle, que devons-nous savoir à propos de l’autisme via la vision supramentale?

PIERRE-LUC:

L’autisme est un terme actuellement utilisé bien abusivement et arbitrairement par la science contemporaine, la médecine et la psychologie notamment. Il inclut beaucoup trop de concepts, de niveaux de gravité et de types de manifestations dont on ne comprend pas clairement l’origine et qui ne s’articulent pas nécessairement très bien ensemble, le faisant ressembler sous bien des aspects à une catégorie fourre-tout, affublée d’ailleurs du ridicule nom clinique de «troubles du spectre de l’autisme».

D’une manière assez semblable, ce fut d’ailleurs aussi le cas pour toute la problématique des «troubles de l’attention» au cours des dernières décennies.


Plusieurs enfants et adultes hypersensibles et «ne fonctionnant pas comme tout le monde» sont erronément rangés sous l’étiquette d’autistes en raison d’une ressemblance de certains de leurs comportements socio-affectifs avec ceux de personnes atteintes de troubles plus sévères d’autisme.

Lire la suite de « Autisme et supramental »

L’élévation vibratoire (partie 3)

QUESTION par Jean-Paul B. (Montréal, Canada)

Bonjour Pierre-Luc,

Je me pose des questions devant la quantité imposante de matériel laissée par Bernard de Montréal à propos du supramental, et surtout sur la capacité d’un être humain des temps actuels d’assimiler ou d’intégrer réellement dans sa vie présente ne serait-ce qu’une petite partie de ces volumineuses informations.

Je sais pertinemment que tu as été beaucoup imprégné de cette approche au cours des années, que tu as bénéficié de plusieurs contacts personnalisés avec son auteur et que dans ta vie, tu es allé à ce jour beaucoup plus loin à mon avis que le simple ressassement répétitif des mots et concepts énoncés dans les textes et conférences que tout un chacun ré-écoute ou relit.

Donc j’aimerais savoir de ta propre expérience quelle serait la première de toutes les clefs à recommander à l’être humain d’aujourd’hui, pas celui du futur mais l’être humain actuel, une clef fondamentale qui soit réellement à sa portée aujourd’hui et qui soit concrètement applicable dans sa vie présente au-delà des seules connaissances enseignées, afin qu’il souffre le moins possible des féroces mouvements de changement de conscience qui s’abattent sans cesse sur lui…

PIERRE-LUC:

Je vais te répondre très simplement. Te connaissant, je sais très bien que tu sais que la conscience ne s’acquiert pas par l’égo, par le désir ou le vouloir, par les lectures ou les exercices, mais qu’elle suit son propre processus, que cet ego soit d’accord ou pas.

Que reste-t-il alors à l’humain dans sa partie terrestre comme outil d’évolution qui lui appartienne et comme protection face à ce harcèlement totalement inhumain venant du lointain?

Lire la suite de « L’élévation vibratoire (partie 3) »

L’alliance psychique

QUESTION par Louise (Sainte-Adèle, Canada)

J’entends des gens parler d’alliance: est ce que cela existe vraiment et comment peut-on reconnaître être en alliance avec une autre personne?

PIERRE-LUC:

Concernant votre question, je reconnais avec vous que le terme «alliance» est souvent utilisé à plusieurs sauces, pas toujours de haute gastronomie d’ailleurs, autant au plan commercial, que juridique, politique ou matrimonial par exemple.

Dans le vocabulaire des mondes de l’esprit, il s’agit d’un terme pur qui définit la capacité de deux ou de plusieurs individus de haute conscience à s’associer temporairement ou pour de plus longues périodes sur le plan psychique pour élever leur niveau vibratoire respectif, dans un échange d’interface verbal par exemple, ou pour développer ensemble un niveau de puissance créative qu’il serait difficile ou impossible d’atteindre seul dans la réalisation d’une oeuvre de grande ampleur.

Dans ce contexte, l’alliance se distingue de ses contreparties plus terrestres comme l’amitié, le couple ou les relations familiales par exemple en ce sens qu’il n’y a pas de «lien» entre les individus, entendant par là qu’il n’y a rien qui «attache» de quelque façon que ce soit, émotive, sentimentale, sexuelle ou mémorielle, deux êtres qui restent constamment libres sur les plans élevés et qui ne consentent à établir un contact ensemble que pour le temps et de la façon que requièrent leur intelligence et la nécessité de leur développement.

Lire la suite de « L’alliance psychique »

L’illusion du supramental

QUESTION par Geneviève (Mascouche, Canada)

Quelle est selon vous la part d’illusion dans le fait que beaucoup de gens actuellement semblent croire qu’ils sont vraiment dans un état supramental?

PIERRE-LUC:

La pénétration de l’énergie supramentale sur la planète n’en est présentement qu’à ses tout débuts. Il y a loin de la coupe aux lèvres. Il y a loin de l’information reçue sur cette science nouvelle à son intégration réelle dans un individu.

Très peu de gens pour le moment, même parmi ceux qui ont pu être touchés plus ou moins directement par l’enseignement de Bernard de Montréal, peuvent affirmer qu’ils portent en eux de véritables manifestations vibrantes de cette énergie nouvelle dans leur vie de tous les jours.

Lorsqu’on l’examine de près, le profil que l’on retrouve le plus souvent chez les personnes voulant se définir en évolution supramentale est plutôt celui d’une promenade circulaire sans fin  Lire la suite de « L’illusion du supramental »