Mémoires et pseudo-mémoires

QUESTION par Steph (Paris, France)

Depuis quelques temps, je réécoute une chanson mexicaine que j’adore : «La Llorona». Je suis allée voir la signification du mot («La pleureuse»), tiré d’une légende mexicaine où une mère désespérée cherche sans fin ses enfants qu’elle a jadis perdus ou peut-être tués, selon les différentes interprétations qui en sont faites.

L’ambiance rejoint un tableau semblable que j’avais jadis dessiné, avec cette même tristesse que je ressens encore au fond de moi en écoutant cette musique. 

Il y a aussi Frank Lopvet qui lors d’une conférence m’avait dit que dans une vie ancienne, j’avais vu mes enfants brûler et mourir devant moi. Je crois aussi que j’avais alors donné mon consentement à ce qui était en quelque sorte un rite religieux dans les contrées mexicaines ou centraméricaines du temps. Bref, c’est une ancienne vie réelle ou une mémoire collective tout ça? Je sais pas quoi faire de cette info.

Et puis, dans cette vie-ci, j’ai déjà pratiqué 2 IVG (interruption volontaire de grossesse). Je n’ai jamais eu de culpabilité pour cet acte car c’était mieux ainsi pour moi comme pour eux, vu l’homme avec qui j’étais alors !

C’est du mémoriel qui ne m’appartient peut-être même pas, ou peut-être que oui! C’est comme un truc qui passe et repasse comme en boucle. Et d’ailleurs en y repensant, j’ai bien tué dans cette vie aussi. En tout cas, ça me chamboule…

PIERRE-LUC:

Je n’ai pas la voyance requise pour déterminer si l’expérience ancienne à laquelle vous faites allusion au sujet des enfants perdus, sacrifiés ou brûlés est totalement réelle ou plutôt une surimpression de mémoires collectives très fortes sur une expérience personnelle plus restreinte.

Ce que je sais c’est qu’il est facile pour les forces invisibles, quel que soit leur niveau d’élévation ou d’abaissement, de dépister et d’utiliser les moindres fibres de mémoires individuelles et collectives, seules ou en cocktail cosmo-électro-chimique, pour créer des événements qui vont soit vous obliger à avancer dans votre évolution, soit comme c’est souvent le cas vous faire vivre de pleins tas d’émotions (deuil, tristesse, inquiétude et culpabilité par exemple), à seule fin de s’en nourrir avidement.


Il n’est pas exclu non plus que ces mêmes forces suggèrent au voyant que vous avez consulté (le voyant qu’elles vous ont peut-être elles-mêmes amené à consulter) Lire la suite de « Mémoires et pseudo-mémoires »

Autisme et supramental

QUESTION par «Ajusteur» (Québec, Canada)

Suite à une expérience personnelle, que devons-nous savoir à propos de l’autisme via la vision supramentale?

PIERRE-LUC:

L’autisme est un terme actuellement utilisé bien abusivement et arbitrairement par la science contemporaine, la médecine et la psychologie notamment. Il inclut beaucoup trop de concepts, de niveaux de gravité et de types de manifestations dont on ne comprend pas clairement l’origine et qui ne s’articulent pas nécessairement très bien ensemble, le faisant ressembler sous bien des aspects à une catégorie fourre-tout, affublée d’ailleurs du ridicule nom clinique de «troubles du spectre de l’autisme».

D’une manière assez semblable, ce fut d’ailleurs aussi le cas pour toute la problématique des «troubles de l’attention» au cours des dernières décennies.


Plusieurs enfants et adultes hypersensibles et «ne fonctionnant pas comme tout le monde» sont erronément rangés sous l’étiquette d’autistes en raison d’une ressemblance de certains de leurs comportements socio-affectifs avec ceux de personnes atteintes de troubles plus sévères d’autisme.

Lire la suite de « Autisme et supramental »

Considérations sur l’âme

QUESTION par Pascale (Pierrelatte, France)

Est-ce que le « concept animique » est une caractéristique de la planète terre ou est-ce une expérience rattachée à une forme « d’évolution » ?

Merci pour ta réponse.

PIERRE-LUC:

Chère Pascale,

Le «concept animique», comme tu dis, ou peut-être plus simplement «l’énergie âme», avec ses caractéristiques bien particulières, est une réalité qui n’est pas exclusivement rattachée à la terre. Toutes sortes d’âmes habitent les univers locaux et plusieurs ne feront jamais l’expérience terrestre, que ce soit sous forme incarnée ou sous forme de présence plus ou moins active dans les mondes astraux qui gravitent autour des pépinières d’incarnés.

L’âme est une forme d’énergie d’esprit un peu plus densifiée qui peut se prêter à un grand nombre d’expériences créatives très diversifiées.   Lire la suite de « Considérations sur l’âme »

Les lourdeurs de l’âme

QUESTION par Pascale (Pierrelatte, France)

J’ai remarqué que beaucoup de personnes ayant appartenu à des mouvements dits ésotériques ne veulent qu’une chose, c’est de bénéficier d’une manière additionnelle des énergies de «l’Ère du Verseau», que ces personnes ont de la misère à se défaire de leurs précieux bagages qui sont le résultat de la connaissance apprise et que ceci rend quasi impossible la conversion des mémoires du couple âme/ego.

Nous avons tous des bagages mémoriels, certains sont plus lourds que d’autres, et notre futur véhicule volant n’acceptera pas le surpoids ! Alors, de ton point de vue panoramique, peux tu donner quelques conseils qui nous permettraient de laisser des bagages inutiles sur le tarmac ?


PIERRE-LUC:

L’individu croit souvent avoir besoin de beaucoup de bagages au moment de partir en voyage.   Lire la suite de « Les lourdeurs de l’âme »