La névrose du supramental

QUESTION par Imogène (Laval, Canada)

Merci de ton travail. Tes publications sont bien intéressantes. Mais somme toute, j’aimerais savoir quelle est, selon toi, la meilleure chose à faire pour avancer plus rapidement dans le supramental.

PIERRE-LUC:

RIEN ! RIEN ! RIEN ! RIEN !

J’ai un grand nombre de questions qui me sont posées chaque semaine sur ce sujet-là. Les gens sont pressés, comme ils le sont en général dans leur vie quotidienne terrestre. Ils se névrosent à se questionner et à se pousser dans le derrière pour avancer plus vite dans le processus supramental. Ils poussent ou tirent sur l’eau du fleuve pour la faire couler plus vite.

Lire la suite de « La névrose du supramental »

L’art de gaspiller sa vibration

Peu de gens savent qu’ils sont fondamentalement porteurs d’une vibration originelle qui est le pilier de leur existence en tant qu’êtres terrestres, qui les définit comme individus uniques et qui doit sans cesse aller en s’élevant au cours de leur parcours universel, donc bien au-delà de la mort du corps actuel.

Et de ces gens, peu sont suffisamment conscients qu’ils doivent non seulement laisser se développer naturellement ce trésor vibratoire mais aussi le protéger férocement contre tout ce qui peut se dresser contre lui pour le gaspiller, l’affaiblir, et potentiellement le réduire à l’état de légume cosmique.


Prenons par exemple le cas d’une personne qui n’a pas encore trouvé son identité et qui se laisse croupir dans des situations de travail, de couple ou de relations sociales qui la mettent continuellement en souffrance.

Cette souffrance, elle essaiera alors de l’endurer, de la rationaliser, de la nier, de l’oublier, en adoptant par exemple plus ou moins consciemment un personnage social de gentillesse ou de conformisme à l’excès, au travail comme ailleurs, baissant la tête devant la guillotine des exigences, des habitudes, des lieux communs et des dominations de toutes sortes qui ne manqueront pas de vouloir l’envelopper.

Ou au contraire elle s’acharnera alors à déployer dans toutes ses interactions une énergie de fureur constante qui l’épuisera petit à petit et la privera des joies amenées par des relations saines et une créativité bien assumée .

Qu’arrive-t-il alors de sa vibration ?

Lire la suite de « L’art de gaspiller sa vibration »