QUESTION par Louise (Sainte-Adèle, Canada)

J’entends des gens parler d’alliance: est ce que cela existe vraiment et comment peut-on reconnaître être en alliance avec une autre personne?

PIERRE-LUC:

Concernant votre question, je reconnais avec vous que le terme «alliance» est souvent utilisé à plusieurs sauces, pas toujours de haute gastronomie d’ailleurs, autant au plan commercial, que juridique, politique ou matrimonial par exemple.

Dans le vocabulaire des mondes de l’esprit, il s’agit d’un terme pur qui définit la capacité de deux ou de plusieurs individus de haute conscience à s’associer temporairement ou pour de plus longues périodes sur le plan psychique pour élever leur niveau vibratoire respectif, dans un échange d’interface verbal par exemple, ou pour développer ensemble un niveau de puissance créative qu’il serait difficile ou impossible d’atteindre seul dans la réalisation d’une oeuvre de grande ampleur.

Dans ce contexte, l’alliance se distingue de ses contreparties plus terrestres comme l’amitié, le couple ou les relations familiales par exemple en ce sens qu’il n’y a pas de «lien» entre les individus, entendant par là qu’il n’y a rien qui «attache» de quelque façon que ce soit, émotive, sentimentale, sexuelle ou mémorielle, deux êtres qui restent constamment libres sur les plans élevés et qui ne consentent à établir un contact ensemble que pour le temps et de la façon que requièrent leur intelligence et la nécessité de leur développement.

Des êtres de ce type peuvent donc par exemple côtoyer pendant un certain temps d’autres consciences semblables pour un échange d’informations ou une coopération créative dans un projet, puis se séparer ensuite le temps qu’il faudra, une fois le travail accompli, sans qu’aucun des partenaires n’en souffre ni même ne s’en inquiète.

Ces êtres-là n’ont aucune peur de perdre et ne ressentent aucune obligation de tenter de supporter artificiellement, à la manière émotive et animale terrestre, la pérennité de leur relation de peur qu’elle ne se brise et les condamne à un deuil, à une perte, à une diminution de leur valeur psychologique ou à une destruction de leur êtreté.

Ils savent qu’ils pourront se rencontrer de nouveau dans cinq ans, dans 50 ans ou dans 5000 ans et reprendre à tout moment le même type de relation d’esprit, sans surprise ni protocole particulier, le contact ayant déjà été établi entre eux à tout jamais pour l’éternité.

Il y a bien évidemment des conditions à l’établissement de ce type d’union psychique. Une conscience claire de sa propre individualité, une certitude mentale sans faille, une présence absolue et entière au processus en cours, qu’il ne dure que cinq minutes ou qu’il se prolonge sur 500 ans, ainsi qu’une capacité d’aller vers l’autre dans un mouvement de profonde générosité psychique en sont quelques-unes parmi les principales.

Pour illustrer encore plus concrètement ce profil, je vous invite à relire si vous ne l’avez déjà fait la liste de signes décrits dans un article précédent sur L’illusion du supramental, indices qui permettent de saisir si une personne avec laquelle vous êtes en contact vibre réellement sa conscience et ses actes à un niveau supramental, donc à un niveau qui puisse la rendre apte à être en alliance avec vous.

ME REJOINDRE