QUESTION par Geneviève (Mascouche, Canada)

Quelle est selon vous la part d’illusion dans le fait que beaucoup de gens actuellement semblent croire qu’ils sont vraiment dans un état supramental?

PIERRE-LUC:

La pénétration de l’énergie supramentale sur la planète n’en est présentement qu’à ses tout débuts. Il y a loin de la coupe aux lèvres. Il y a loin de l’information reçue sur cette science nouvelle à son intégration réelle dans un individu.

Très peu de gens pour le moment, même parmi ceux qui ont pu être touchés plus ou moins directement par l’enseignement de Bernard de Montréal, peuvent affirmer qu’ils portent en eux de véritables manifestations vibrantes de cette énergie nouvelle dans leur vie de tous les jours.

Lorsqu’on l’examine de près, le profil que l’on retrouve le plus souvent chez les personnes voulant se définir en évolution supramentale est plutôt celui d’une promenade circulaire sans fin à l’intérieur de la même bulle de pensée fermée, dans laquelle la nouvelle terminologie et les nouveaux concepts, certes de haut niveau, ne sont malheureusement que stockés en mémoire, donc en connaissances, et sont indéfiniment répétés, ressassés, relus ou réécoutés sous leurs différents supports médiatiques disponibles.

Les connaissances accumulées sont ensuite utilisées par ces personnes tel un évangile à diffuser et à raconter sans fin dans les rapports sociaux ou comme réconfort temporaire dans leurs épreuves de vie, mais sont la plupart du temps peu intégrées finalement dans une vibration d’action réelle, notamment dans des décisions ayant pour effet de changer leur vie et de la propulser vers le haut.

Vu d’en-haut, l’être l’humain actuel qui a été touché par les premières vagues de la vibration supramentale apparaîtrait davantage comme un amateur de musique vibrant à une oeuvre grandiose provenant de mondes supérieurs à lui, mais se rejouant à l’infini les mêmes pièces connues, ne pouvant pour le moment accéder à la création de sa propre musique qu’il mettrait en mouvement pour s’élever par lui-même en vibration.

Sous un angle un peu moins sévère par contre, on s’apercevra que ça et là, même en petit nombre, se manifestent de plus en plus des êtres qui portent en eux et dans leurs actions des signes concrets révélateurs d’une nouvelle vibration de conscience.

Ces signes sont multiples mais en voici quelques-uns vous permettant d’identifier plus facilement celui ou celle qui peut se trouver face à vous :

1. Ces êtres ont défini la parole vibratoire comme l’instrument prioritaire de leur nouvelle expression. Ils parlent avec vous avec puissance, sans réflexion ni mémoire ni intellect.

2. Lorsqu’ils vous parlent, votre mental supérieur est instantanément mis en vibration, au-delà du contenu factuel traité, et vous entrez quasi automatiquement en alliance de communication.

3. Ils sont instantanément capables de passer d’une parole puissante à une écoute intégrale de votre personne si la situation l’exige, associant avec force et fluidité le principe de la volonté et celui de l’amour.

4. Leur vibration est totalement exempte de toute trace d’ascendance ou de domination sur votre personne. Jamais ils ne tentent de vous laisser sentir qu’ils vous seraient supérieurs en quelque point que ce soit. Ils vous parlent en vous traitant comme leur égal ou leur égale, homme ou femme.

5. En interaction avec vous, ils ont la générosité de vous faire bénéficier de leur intelligence, et si vous en faites la demande, de faire en sorte de vous propulser dans la vôtre.

6. Ils se sont libérés de l’obligation continuelle d’enseigner à quelqu’un et de faire valoir leurs connaissances à tout venant: ils contiennent leur savoir intégralement et sont parfaitement ajustés à ce qui leur est simplement demandé de faire à ce propos.

7. Ils peuvent faire autre chose dans la vie que de parler du «supramental» ou de s’en empiffrer sous différentes formes à longueur de journée. Ils «ne se prennent pas au sérieux» dans leur parcours psychique et sont habiles à introduire au besoin joie et légèreté dans une discussion.

8. Ils ont dissocié leur être supramental réel et actuel du souvenir de la personne terrestre que fut Bernard de Montréal et de la forme rigidifiée qu’ont pris ses enseignements passés, si magistral qu’ait été son legs à l’humanité, se reconnaissant eux-mêmes comme des êtres en haute vibration d’esprit et libérés du besoin de se définir ou de s’appuyer sur un être extérieur à eux.

9. Ils ont compris que la vie, leur vie, est un jeu constant d’élévation vibratoire, donc de résistance constante aux tentations d’affaiblissement vibratoire provoquées en permanence par la densité des conditions terrestres, qu’elles soient physiques, astrales ou autres.

10. Ils contiennent parfaitement le temps et l’épreuve d’endurance qui leur est imposée pour leur électrification et leur transmutation à venir.

11. Ils organisent leur vie matérielle, affective et mentale en fonction de la plus grande simplicité et de manière à gaspiller le moins possible de l’énergie qui leur est requise dans le processus de transformation extrême qu’ils sont en train de vivre.


La liste n’est bien sûr pas exhaustive. Pour compléter si on le souhaite, on peut aussi relire Discuter ou vivre sa conscience?

À bientôt!

ME REJOINDRE