QUESTION par «antitrust» (Montréal, Canada)

Comment progresser dans son observation supramentale pour répondre à ses questions sur l’existence? Par exemple, je suis fumeur, mais ne je parviens par à voir les programmes de dépendance ou autres qui me font persister dans cette habitude.

Quand et comment intervient l’intelligence réelle ?


PIERRE-LUC :

Je vous réponds sur le point précis de la dépendance à la cigarette, en même temps que sur celui des dépendances en général.

Du point de vue d’une conscience plus élevée, du supramental notamment, on peut regarder une habitude comme celle de la cigarette sous plusieurs grands axes qui, séparément ou ensemble, peuvent en expliquer l’origine et la fonction.

1. Au niveau physique, on peut être tout bêtement pris dans une dépendance physiologique où l’action chimique répétée des substances qui composent et enrobent le tabac a pris en servitude le noyau de la cellule et les centres du cerveau.

2. Au niveau social, on a peut-être voulu étant plus jeune, souvent à l’adolescence mais quelquefois aussi à l’arrivée dans un nouveau milieu de travail ou un nouveau cercle d’amis, se donner par la cigarette (et autres moyens semblables) une contenance sociale permettant une soi-disant meilleure intégration avec ses pairs, et l’on est ensuite rapidement tombé dans le piège du point n°1.

3. Au niveau psychologique, on aura peut-être pris l’habitude plus ou moins consciente de vouloir atténuer des stress de vie répétés qui ont toujours tendance à s’accumuler dans le physique et l’émotionnel, notamment au niveau des poumons et de la respiration, en les exhalant sous forme de fumée plutôt qu’en les réglant par des décisions appropriées.

4. En parallèle, on aura peut-être ressenti depuis plus ou moins longtemps à l’intérieur de soi un sentiment de vide, une sorte d’anxiété existentielle diffuse, dont on n’a pas pu jusqu’à ce jour toucher la cause du doigt. Les effets légèrement anesthésiants des substances de la cigarette, combinés à la sensation rassurante d’avoir à la fois une sorte de plénitude physique dans les poumons et quelque chose de tangible à porter à ses lèvres et à sa bouche, ravivant alors le souvenir du sein ou du biberon de l’enfance, s’essaieront alors à apaiser l’inquiétude et à donner, au moins temporairement, une impression de sécurité et de solidité affective.

5. À un niveau complètement différent, dans certaines situations où l’évolution vibratoire se fait en accéléré, il arrive par ailleurs que certains individus utilisent volontairement et sciemment la densité énergétique amenée par le tabac et la fumée pour tenter de garder leur énergie globale plus connectée au plan physique et l’empêcher de se disperser ou de se détacher trop vite du plan terrestre, suite au processus quelquefois très intensif et très électrique provoqué par certaines descentes de puissance provenant de plans supérieurs.


Dans tous les cas cependant, quels qu’en soient les avantages, il y a visiblement danger de sur-utilisation et de dépendance, avec leurs effets toxiques déjà bien connus sur la santé, d’autant plus qu’il existe par ailleurs d’autres options plus avantageuses et plus évolutives pour affronter les mêmes situations.


Du point de vue d’une conscience élevée, le phénomène de la dépendance, qu’elle soit en rapport avec le sucre, l’alcool, le tabac, les médicaments, la consommation de biens, la pornographie, le sexe, l’amour, l’existence à tout prix d’un couple, un acharnement maladif au travail, une cause sociale exaltante ou une conviction spirituelle trop glorieuse (on parle alors d’engouement ou de fanatisme) met presque à tout coup en évidence, quel qu’en soit le degré, un profil de dégradation personnelle graduelle qui implique l’ensemble des facteurs suivants:

1. vous ouvrez un canal énergétique à un agent extérieur, à une entité quelconque, d’origine physique, chimique, émotionnelle ou psychique, qui va prendre temporairement ou définitivement le contrôle, en tout ou en partie, de votre territoire personnel,

2. vous souscrivez à cette pénétration, à cette intrusion, vous y consentez et vous vous y soumettez, vous acceptez qu’elle devienne une habitude qui va définir une partie de votre vie, en d’autres mots, vous abandonnez une partie de vous-même à quelqu’un ou à quelque chose d’autre qui va prendre emprise sur vous,

3. vous laissez votre identité réelle d’homme ou de femme en évolution être partiellement définie et infléchie par cette habitude, permettant la construction en périphérie de vous d’un personnage virtuel, visible uniquement par vous ou accessible à votre entourage, «le fumeur» par exemple, qui vous suit et s’accouple à vous vibratoirement parlant,

4. vous gaspillez dans ces cohabitations une partie de votre énergie d’évolution,

5. vous perdez de votre liberté,

6. vous perdez de votre force,

7. vous perdez de votre dignité.


Pour la personne en évolution de conscience qui souhaiterait changer rapidement les choses, il existe heureusement de nouvelles façons intéressantes de neutraliser ses dépendances, méthodes basées à la fois sur l’affirmation claire d’une volonté réelle de haut niveau et sur la mise en place de «substituts» à haute teneur vibratoire qui peuvent être assez facilement appliquées en s’inspirant par exemple des lignes d’action suivantes:

* reconnaître formellement et une fois pour toutes, sans plus tergiverser ni finasser, qu’il y a effectivement dépendance et qu’il y a dangers et dégâts, présents ou à venir, associés à cet état addictif,

* décider irrévocablement la fin immédiate et complète de l’association avec l’entité addictive, qu’elle soit de nature physique, chimique, psychologique ou psychique,

* modifier radicalement tous les modes de vie et de pensée qui maintiennent les terrains propices à l’addiction, acceptant d’être informé et soutenu à ce sujet au besoin par des ressources compétentes,

* maintenir en permanence sa vibration personnelle à des niveaux élevés qui dépasseront la basse fréquence émise par le comportement addictif, rendant automatiquement celui-ci de moins en moins attrayant et éventuellement obsolète,

* se tenir en mouvement de création constante sur des modes vibratoires élevés et en accord parfait avec sa vibration personnelle, en d’autres mots, accorder sa manifestation créative dans la vie à ce que l’on sait faire le mieux ou à ce que l’on est mandaté à faire, en d’autres mots encore, être ajusté au plus haut niveau de son plan de vie,

* développer une puissance grandissante dans la parole intelligente et l’expression vibratoire.